Bienvenue sur Arcey.fr !

Mairie d'Arcey

6 rue des lilas
25750 ARCEY

Tel : 03.81.93.52.49
Fax : 03.81.93.42.24

mairie@arcey.fr

Horaires d'ouverture au public

Lundi, Mardi et Jeudi :
08h30 - 11h30
16h00 - 18h00
Mercredi et Vendredi :
08h30 - 11h30
14h00 - 16h00

Réunion de rentrée – Périscolaire d’Arcey


Lundi 25 septembre 2017, une réunion de rentrée de notre périscolaire « Les Petits Mômes » était programmée.

A l’ordre du jour de ce temps d’échange avec les parents utilisateurs de la structure :

  • la nouvelle équipe 2017-2018
  • la question des nouveaux temps d’accueil
  • le retour possible à la semaine de 4 jours en 2018
  • les travaux effectués durant l’été par la commune (en tout, plus de 21 000 € de travaux principalement à cause d’une panne totale de la chaudière et des pompes de circulation…)

Corinne Magnin, notre directrice, a présenté les nouveaux animateurs et laissé la parole aux anciens. Chacun a pu dire ses responsabilités sur le plan fonctionnel et indiquer par qui les groupes d’enfants seraient encadrés. Les nouveaux temps d’accueil rencontrent le succès et il a beaucoup été question de celui du tout début de matinée. D’autres adaptations auront lieu durant l’année 2017-2018 pour coller au plus près des rythmes de travail des familles… Mais à la condition que cela ne génère pas de frais exagérés pour la collectivité ! « Tout est affaire de place du curseur Dépenses » a précisé Alain Pasteur.

Le Maire était donc présent et a pu détailler sa façon de voir les choses lorsque les cinq villages du RPI de Faimbe nous rejoindront en septembre 2018. C’est d’ailleurs à ce moment-là que se posera la question du retour à la semaine de 4 jours, comme souhaité par l’immense majorité des parents d’élèves… Il a indiqué que son avis comptait finalement assez peu, dès lors que presque 90% des familles souhaitent la semaine des 4 jours. La mairie suivra donc les souhaits exprimés. Précision utile : Faimbe est déjà repassé à 4 jours dès cette rentrée…

Il est revenu également sur les ennuis de chauffage constatés en début d’été qui ont privé la structure d’eau chaude durant une bonne semaine. En urgence, il a fallu faire installer une nouvelle chaudière mais aussi prévoir l’installation d’un adoucisseur pour éviter les ravages causés par les dépôts calcaires dans le système. Ajoutons à cela les travaux annuels de remise en état des rideaux électriques, des portes et serrures et on ne s’étonnera pas du montant des investissements consentis dans l’urgence pour cette structure…

AP