Bienvenue sur Arcey.fr !

Mairie d'Arcey

6 rue des lilas
25750 ARCEY

Tel : 03.81.93.52.49
Fax : 03.81.93.42.24

mairie@arcey.fr

Horaires d'ouverture au public

Lundi, Mardi et Jeudi :
08h30 - 11h30
16h00 - 18h00
Mercredi et Vendredi :
08h30 - 11h30
14h00 - 16h00

LE RETOUR PREMATURE DES CIGOGNES


Enorme surprise ce mercredi 27 janvier vers 15h30 quand une petite colonie de cigognes a fait une pause sur le toit de l’église d’Arcey. Il existe plusieurs espèces de cigognes mais les deux plus connues étant la cigogne blanche (Ciconia ciconia), et dans une moindre mesure la cigogne noire. Le petit est appelé cigogneau.

Dans le cas d’espèce celles qui sont venues nous rendre visite sont bel et bien des cigognes blanches. Ce qui est surprenant c’est la précocité de leur retour.

Les Cigognes blanches quittent leur aire de reproduction d’été en août et septembre en Europe, s’envolant vers le sud pour rejoindre l’Afrique. Elles passent l’hiver dans la savane du Kenya et d’Ouganda, au sud jusque dans la province du Cap en Afrique du Sud.

Au printemps, les oiseaux reviennent vers le nord et passent par le Soudan et l’Egypte de février à avril. Ils sont de retour en Europe vers fin mars et avril, après un trajet moyen de 49 jours, alors que le périple d’automne est accompli en 26 jours environ.

Il faut savoir que les cigognes réutilisent leurs nids pour plusieurs saisons de reproduction, ramenant des matériaux d’années en années.

La population mondiale, en augmentation, compte 500 000 à 520 000 individus adultes, se répartissant sur une aire extrêmement vaste de 6 320 000 km2, principalement en Europe Centrale et de l’Est. En France, la cigogne est très implantée en Alsace au point d’en être devenu l’emblème.

Associée à de nombreuses légendes sur les nouveau-nés, la cigogne est le symbole du maternel, de la procréation et de la fertilité.

 

Une légende de cigognes

Dans l’antique Égypte, la cigogne était sacrée et quiconque l’attaquait était puni de mort. En Grèce, jadis, on appela « loi cigogne » l’édit qui obligeait les enfants à nourrir leurs vieux parents dans la détresse. Aujourd’hui, en Orient et en Alsace, ce respect et cette vénération traditionnels survivent encore. Des légendes racontent que la cigogne est avant tout un porte-bonheur. Lorsqu’une jeune fille voit une cigogne à terre faire quelques pas à sa rencontre, c’est, dit-on, signe de mariage dans l’année.
Une très vieille légende féodale du Bas-Rhin raconte que les cigognes incarnaient la survivance des trépassés et avaient la mission d’aller quérir au fonds du puits l’âme destinée au bébé qui devait venir sur terre. De nos jours, c’est la cigogne qui apporte les bébés…
Ainsi, on raconte aux enfants que pour avoir un petit frère ou une petite sœur, il faut déposer un sucre sur le bord de la fenêtre. (Comme le corbeau de Jean de La Fontaine, la cigogne lâche son colis lorsqu’elle se saisit de la friandise).
En Alsace, on dit que si une cigogne vole en rase motte au-dessus d’une jeune femme, elle attendra un bébé dans l’année !

 

Peut-être de beaux présages et des futures naissances à Arcey, qui sait !!!

MV