Bienvenue sur Arcey.fr !

Mairie d'Arcey

6 rue des lilas
25750 ARCEY

Tel : 03.81.93.52.49
Fax : 03.81.93.42.24

mairie@arcey.fr

Horaires d'ouverture au public

Lundi, Mardi et Jeudi :
08h30 - 11h30
16h00 - 18h00
Mercredi et Vendredi :
08h30 - 11h30
14h00 - 16h00

Coupe Jonte : c’est raté pour cette fois-ci…


Ce lundi de Pentecôte 2018, les Seniors de l’US Arcey tentaient de conquérir le trophée de la Coupe Jonte. Pour cela, ils affrontaient au stade Bonal, les joueurs de Château-de Joux (en réalité les joueurs des villages installés autour de ce château célèbre dans le Haut-Doubs… pour avoir été la prison de  Berthe de Joux, de Mirabeau et surtout celle de Toussaint Louverture, le précurseur des droits des esclaves noirs dans les Antilles Françaises) C’est bien aussi de s’en rappeler !

Sous un soleil radieux, la rencontre s’est déroulée dans un climat serein, sans brutalité, ni geste déplacé. Bref une rencontre de football comme on aimerait en voir plus souvent, excepté le score, pas très glorieux pour Arcey !! Les deux premiers buts de l’adversaire interviennent rapidement dans la première mi-temps, ce qui « plombe » légèrement l’ambiance festive de cette fin de journée. Les joueurs d’Arcey s’accrochent et ne déméritent pas mais l’adversaire est coriace et marque à nouveau dont un but sur penalty indiscutable. Rien à faire ! Les locaux échouent devant les buts du gardien haut-doubiste ! La seconde période n’est pas plus favorable à Arcey mais la domination de Château-de Joux est moins évidente. Il y a de beaux gestes et de belles occasions… manquées par Arcey. On s’achemine vers le 5-0 lorsqu’Arcey marque à la toute dernière minute de jeu. L’honneur est sauf : OUF ! Score final : 5-1 pour Château-de-Joux qui remporte cette Coupe avec un drôle de nom d’ailleurs.

Pas de quoi être amer bien longtemps… Il faisait beau, les joueurs étaient corrects et « ont mouillé le maillot », le public a donné de la voix, la bière était bonne et finalement, tout cela n’est qu’un jeu où l’important, c’est de participer ! Assurément, il y aura moyen de faire bien mieux la fois prochaine…

AP