Bienvenue sur Arcey.fr !

Mairie d'Arcey

6 rue des lilas
25750 ARCEY

Tel : 03.81.93.52.49
Fax : 03.81.93.42.24

mairie@arcey.fr

Horaires d'ouverture au public

Lundi, Mardi et Jeudi :
08h30 - 11h30
16h00 - 18h00
Mercredi et Vendredi :
08h30 - 11h30
14h00 - 16h00

Intempéries exceptionnelles : le bilan


Dans la nuit du vendredi 24/06 au samedi 25/06, un orage d’une violence exceptionnelle a partiellement ravagé notre commune. Cet article fait le point sur la chronologie des faits, vécue par les élus et les habitants, au fil de la nuit. Beaucoup s’étonneront de ne pas avoir eu d’information via notre site plus tôt…  Compte-tenu des événements et de la somme des choses à faire en même temps, je vous remercie d’avance d’être patients.

Vendredi soir, l’orage gronde mais il ne pleut pas encore. Premiers coups de téléphone au domicile du maire vers 3h15 pour indiquer les premières inondations « légères » chez des particuliers. : quelques centimètres dans les caves. A ce stade, on est réveillé et conscient du risque à venir mais on espère aussi une accalmie très rapide.

3h30 : nouveaux coups de téléphone pour dire que les garages sont inondés Impasse du champs des prés ! Le Maire se déplace rapidement et découvre un spectacle de désolation au bout de la rue du stade : un  véritable torrent s’écoule depuis les tennis, envahit le stade et s’écoule par les rues Charles De Gaulle et Latron et une vague se forme (hauteur 20 à 30 cm). Décision  immédiate est prise de réveiller tous les adjoints et les conseillers pour les premiers constats et évaluations des dégâts. Entre-temps, la vague contourne la maison de Mr Barillot, par la rue Charles de Gaulle d’une part et par la rue Latron, d’autre part. L’eau s’engouffre dans ces voies est atteint le cabinet médical, les écoles et le périscolaire. Pplus aucune bouche d’égoûts n’est fonctionnelle. Les tampons sont soulevés et emportés par l’eau !!

3h40 : premiers constats alarmants : des garages complètement inondés au Champ des près, le périscolaire est touché, les écoles aussi. Un véritable lac s’est formé devant les écoles d’une taille estimée à 250 m x 100 m. L’urgence est la mise en sécurité des personnes et le recours immédiat aux pompiers qui répondent qu’ils sont submergés d’appels et que nous devrons patienter jusqu’au petit matin (équipe de Pontarlier en renfort…)

4h00 : on apprend que l’orage s’est déchaîné sur Dung, Issans, allondans, l’Isle, Médière, Mancenans, Beutal, Bart, Bavans. Rien à Audincourt et Valentigney !! Le téléphone sonne toutes les deux minutes et les informations sont sidérantes : routes emportées, murs et maisons écroulés, inondations catastrophiques sur Bavans et Bart.

4h30 : premières évaluations à Arcey : rues coupées, maisons totalement inondées rue de Villersexel, rue des Dahlias, rue Charles de Gaulle, voie de l’Isle, mairie (salle des mariages inondée et pourtant, mariage l’après-midi !) Le courant est coupé aux écoles et au périscolaire. L’école maternelle n’est pas concernée : ouf !

5h45 : premières photos et réveil difficile des habitants. Les pompiers sont sur place et la tournée des maisons commencent : des logements sous les eaux rue de Villersexel, voie de l’Isle, beaucoup de garages inondés totalement ou partiellement : de nombreuses voitures à l’état d’épaves. Pas de victime ou de blessés

6h30 : les pompiers n’ont pas de pompe ! Les agriculteurs se mobilisent pour commencer les pompages dans les garages. Les bénévoles sont là, les employés communaux aussi et les nettoyages commencent aux écoles et au périscolaire. La situation est connue dans le Pays de Montbéliard : de très gros dégâts partout !!

7h30 : nouvelles reconnaissances avec les pompiers et définition des priorités. L’eau s’arrête de ruisseler et le niveau baisse lentement dans le quartier ds écoles. Les nettoyages se poursuivent et décision est prise de fermer le périscolaire pour la journée de lundi 27 (compte-tenu de la remise en état nécessaire). Pour les écoles, il faut attendre.

9h00 : mise en place des barrières pour cause d’inondations et pompages en cours. La rue des dahlias est visitée avec les pompiers : un habitant menace directement le maire. Pareil comportement est irresponsable, lamentable et contre-productif. Le maire, debout depuis 3h30 court avec ses adjoints dans tous les sens pour informer et rassurer et aussi pousser l’eau ! Une cérémonie de mariage est prévue à 15h30 : il faut changer de salle en urgence !

10h00 :  première petite pause et café pour réconforter. Les pompages se poursuivent et portent leur fruits : les dégâts prennent toute leur ampleur. Les chaussées des écoles sont rincées et l’école élémentaire pourra fonctionner normalement lundi SI l’eau qui stagne devant se retire d’ici là. visite au bout de la rue des dahlias : l’eau n’est pas arrivée par le Mont !! Elle a formée une rivière qui a circulé à travers les champs depuis le lieu-dit la Voivre à Desandans, jusqyu’au stade pour déboucher dans le quartier des écoles. De plus, elle est aussi arrivée depuis plusieurs autres lieux en hauteur (verger Frahier pour la voie de l’Isle par exemple) les causes sont multiples et l’évènement, complétement démesuré !

12h00 : dernier point sur la situation : nous sommes passés tout près de la catastrophe et finalement, nous sommes beaucoup moins impactés que d’autres villages autour de nous.

15h30 : le mariage de Cerise Petitcuenot et Nicolas Guillochon a lieu normalement à la salle de convivialité

17h00 :  des ados (10-11 ans) irresponsables se baignent dans le lac d’eau sale formé devant les écoles. Un Conseiller se déplace et les expulse : que font les parents ???

Voilà pour les premières informations. D’autres vont suivre, avec notamment, l’ensemble des photos prises ce jour-là. De très nombreux bénévoles se sont mobilisés à nos côtés dès le milieu de la nuit… Merci à eux ! Nous reviendrons sur cet élan de solidarité plus tard.

Le Maire, Alain Pasteur